UNE TRACE DE L’ATLANTIDE DANS GOOGLE OCEAN?

12 04 2009

google atlantide

Cette image pourrait dévoiler la zone de la légendaire cité engloutie : l’Atlantide. Un rectangle de la taille du pays de Galles, dans l’océan Atlantique. Une image qui surprend par les lignes qui s’entrecroisent au point de nous indiquer ce qui semble être une carte d’une grande métropole. Une grille qui intrigue les océanographes et les géophysiciens ; elle est apparue sur Google Ocean, une extension de Google Earth qui combine les relevés marins aux images satellites. Pour le Dr Charles Orser, conservateur de l’Université d’archéologie historique de l’État de New-York, la découverte est fascinante. « Le site est l’un des lieux les plus importants proposés pour l’emplacement de l’Atlantide, tel que décrit par Platon. Même si il s’avère être géographique, ceci mérite un examen plus approfondi » a-t-il précisé. Google a déclaré que les lignes entrecroisées étaient des données de sonars, recueillies par des navires qui cartographiaient les fonds marins.





L’ATLANTIDE AU LARGE DE CHYPRE?

5 04 2009

moontemple

Un chercheur américain indépendant, Robert Sarmast, dit avoir trouvé la preuve de l’existence de l’Atlantide et a affirmé que les vestiges de cette cité engloutie évoquée par Platon étaient enfouis sous le fond de la mer Méditerranée, entre Chypre et la Syrie. M. Sarmast a indiqué que son équipe avait localisé des traces d’installations humaines à environ 1,5 km sous le niveau de la mer, à 80 km de la côte sud-est de Chypre. "La route a été longue pour en arriver là, mais aujourd’hui, nous sommes récompensés. Qu’est que cela, si ça n’est pas l’Atlantide?", a déclaré M. Sarmast lors d’une conférence de presse tenue dans sa base de recherche dans la ville portuaire de Limassol, dans le sud de l’îlr de Chypre.

M. Sarmast, qui a commencé sa quête de l’Atlantide il y a une dizaine d’année est certain de toucher au but. "Nous ne pouvons pas fournir aujourd’hui de preuve tangible (de ce que nous affirmons) sous la forme de briques ou de mortiers, dans la mesure ou ceux-ci sont enfouis sous plusieurs mètres de sédiments, mais nous avons désormais des preuves indirectes irréfutables", a dit M. Sarmast, sans s’étendre. "Nous espérons que les expéditions à venir permettrons de fouiller les sédiments et de ramener des preuves matérielles", a-t-il ajouté, indiquant avoir désormais besoin de 250.000 dollars supplémentaires pour transformer ces expéditions en succès.

M. Sarmast a publié en 2003 un livre intitulé "La découverte de l’Atlantide: les surprises de l’île de Chypre", dans lequel il affirme que Chypre est la partie immergée de l’île des Atlantes. Selon lui, ses découvertes recoupent en tous points les indices donnés par Platon dans ses dialogue de "Timée" et "Critias". Ces deux textes sont les deux premières sources écrites mentionnant l’existence de l’Atlantide et la dépeignant comme le siège d’une civilisation florissante, qui aurait été engloutie dans la seconde moitié du deuxième millénaire avant Jésus-Christ. L’hypothèse la plus communément retenue pour localiser l’Atlantide est que que celle-ci se trouvait à l’ouest de ce que les Anciens appelaient les "colonnes d’Hercule", c’est à dire le détroit de Gibraltar. Diverses autres théories l’ont néanmoins située en Crimée, en Amérique, au Sahara, voire dans l’Antactique.

MISE A JOUR!

ATLANTIDE : LES CONCLUSIONS DE L’EXPEDITION DE CHYPRE

Bien que de nombreux chercheurs aient rayé définitivement l’île de Chypre de la liste des sites potentiels du continent perdu, l’organisateur de l’expédition Cyprus/Atlantis, Robert Sarmast, vient d’annoncer que ses travaux de terrain menés l’année dernière dans les fonds marins de Chypre ont mis à jour des structures spectaculaires. Il serait en possession d’images sous-marines montrant clairement un long mur de 3 kilomètres de long, qui devrait être filmé de près par un petit sous-marin lors d’une prochaine expédition en 2006, sponsorisée par une chaîne américaine de télévision, qui prévoit réaliser un documentaire de 2 heures sur l’Atlantide.

Pour Sarmast, pas de doute : l’Atlantide se trouve à 80 kilomètres de la côte sud-est de Chypre, à environ 1,5 kilomètres de profondeur. « Tous les indices nous mènent ici. Il n’y a pas un scientifique sur cette planète qui serait capable de démontrer que ces structures sont en réalité naturelles. Pas de doute, c’est là que la civilisation a commencé » affirme-t-il sans ambages.

Source le monde de l’inconnu